Studio expérimental « Cellulose bactérienne »

Publié le Publié dans Ateliers

L’objectif de ce studio expérimental "cellulose bactérienne" était d’explorer le potentiel d’un matériau fabriqué par des organismes biologiques, à savoir la cellulose bactérienne produite par le microbiome de la kombucha, thé fermenté traditionnel asiatique.

Les étudiant.e.s ont expérimenté avec ces matériaux et réfléchi aux dimensions d’usage, fonctionnelles ou esthétiques de celui-ci, avant de lui donner forme au travers d’expérimentations menées in situ. Lors de ce studio, l’idée était de créer à la fois des objets démontrant les usages possibles de ce matériau, mais également une collection d’échantillons et de dispositifs expérimentaux mettant en scène les recettes élaborées par les élèves.

Pour ce faire, des compétences en biologie, en microbiologie et en bio-ingénierie ont été amenées aux étudiants-designers. Les expérimentations ont du être documentées et se sont faites en combinant des techniques de laboratoires aux nouvelles technologies (impression 3D, conception paramétrique) et aux nouvelles pratiques (biologie citoyenne). Les jeunes designers ont eu donc pour mission de travailler de concert avec les bactéries et levures du microbiome de la kombucha, afin de faire pousser des matériaux et des objets aux propriétés étonnantes.

Tout au long du studio, les étudiants ont du :

  • documenter leurs expérimentations;
  • observer, analyser et comprendre les propriétés des matériaux qu’ils auront fabriqués;
  • contextualiser leurs expériences dans une démarche d’éco-conception ;
  • valoriser les dispositifs de production tout autant que les matériaux et objets produits;
  • signifier les questions nouvelles soulevées par l’usage de la biologie en tant que ressource ou procédé (les échelles, les temps et les dispositifs de production, les esthétiques et les matérialités, l’éthique et la bio-sécurité, les coopérations et les rôles, etc.);
  • replacer les recherches dans une logique d’éco-conception : quels scénarios matériaux pour le futur ?

Ce studio, co-conçu et co-dirigé avec Guillian Graves, Michka Mélo et Noémie Lesartre, a été mené pour la première fois de mars à mai 2016 avec les étudiants en création industrielle de l’ENSCI.

Nous avons également reçu les apports précieux de :

  • Sabrina Maroc et Charleyne Terry du projet OpenBioFabrics, qui explorent les applications textiles de la cellulose bactérienne
  • Emmanuel Poisson-Quinton, de la fondation Explore, qui travaille (entre autres) sur les bio-composites.

Le groupe Facebook de l’atelier est riche en ressources partagées par/avec les étudiant.e.s.

Ce studio expérimental peut également être mené sur la base d’autres procédés (mycélium de champignon, bactéries biocalcifiantes…), adapté pour des publics différents (élèves, étudiants en science, ingénierie ou art, professionnels…) et mené sur des formats temporels différents.